Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

DEPUIS 1822, NICOLAS S’ENGAGE POUR LE VIN

publié le 29 octobre 2018

EN NOVEMBRE, PARTEZ À LA DÉCOUVERTE DES CRUS DU BEAUJOLAIS

publié le 29 octobre 2018

Nicolas réinvente la consigne !

publié le 29 octobre 2018

«  La consigne chez Nicolas : toute une histoire ! »

Dès sa création en 1822, Nicolas a toujours eu à cœur d’innover. À cette époque, si un particulier souhaite consommer du vin chez lui, il doit acheter un fût chez un marchand de vin ou directement chez le producteur. Louis Nicolas va donc inventer un nouveau concept de vente du vin qui va révolutionner toutes les habitudes de consommation et de négoce : le vin en bouteille.

Ce même désir d’innovation conduit naturellement les établissements Nicolas à aller plus loin, en proposant des vins en flacon consigné. Lorsqu’un client achète du vin en bouteille, il paye une somme supplémentaire (la valeur de la consigne) qui lui est remboursée lorsqu’il rapporte cette bouteille vide en boutique. Elle est alors renvoyée en usine pour faire peau neuve : nettoyée, remplie puis habillée, elle peut être réutilisée !

Dans les années 1920, l’atelier de mise en bouteille Nicolas est l’un des plus modernes du secteur. En 1927, ce sont 325 000 flacons qui sont nettoyées, embouteillées et ré étiquetées chaque jour. Dans les années 1960, la consigne bat son plein avec près d’un million de bouteilles consignées embouteillées chaque jour par Nicolas.

À partir des années 1980, l’apparition des emballages en plastique à usage unique et le développement de la consommation de masse marquent un tournant. La pratique de la consigne disparaît peu à peu dans toute la France et dans les établissements Nicolas.

En réinventant aujourd’hui la consigne, Nicolas rend hommage à son patrimoine !

« Le retour de la consigne chez nos cavistes est né de la volonté de renforcer trois liens essentiels pour Nicolas. Le lien avec le monde de demain, en encourageant l’économie circulaire avec une bouteille de vin bio éco-conçue. Le lien avec notre passé, en revenant à nos racines avec une pratique ancienne réinventée. Enfin, le lien avec nos clients, en agissant ensemble pour consommer de manière plus responsable. »

Jérôme Poiret, Responsable des Pôles Produits et Communication, et Laurence Le Marchand, Directrice Qualité et Développement Durable

 

« Une seule consigne : durable à l’extérieur… et à l’intérieur ! »

 En réinventant la consigne, Nicolas propose avant tout une pratique de consommation plus responsable.

Chaque bouteille consignée peut être réutilisée jusqu’à vingt-huit fois en moyenne, permettant de réduire considérablement le nombre de déchets produits. Nettoyer et ré embouteiller des flacons consignés, c’est aussi économiser 30% d’eau et 75% d’énergie par rapport au recyclage du verre brisé, qui implique de chauffer les bouteilles à 1 500°C pour pouvoir les fondre et en fabriquer de nouvelles.

 

Nicolas ne s’arrête pas là. À cette pratique durable, la Maison a associé un contenant pouvant l’être tout autant : la bouteille Côtes-du-Rhône Villages Vaison La Romaine Bio est un flacon éco-conçu, créé à partir de verre allégé. Avec un poids inférieur de près de 25% à celui d’une bouteille en verre classique, il impacte moins l’environnement en évitant l’équivalent des émissions carbone d’une voiture sur un kilomètre ! Issu exclusivement de matière première végétale et produit grâce à des énergies renouvelables, le bouchon Nomacorc Green Select bio est 100% durable et neutre en carbone. Sa technologie innovante protège néanmoins le vin de tout risque d’altération de son goût. Recyclable, Nicolas s’engage auprès de son fabricant à le recycler, comme l’enseigne le fait déjà avec les bouchons en liège. Son étiquette et sa contre-étiquette sont imprimées avec des encres végétales (fabriquées à partir d’huiles végétales et de résines naturelles), sur du papier certifié FSC qui garantit une gestion responsable des forêts. La livraison en caisse consignée elle aussi élimine un autre produit : le carton. Soit 27 kg de carton économisé toutes les 1000 bouteilles.

Enfin, comme une évidence pour sa première référence consignée du XXIe siècle, Nicolas a choisi un vin respectueux de l’environnement. La cuvée Côtes-du-Rhône Villages Vaison La Romaine est un vin biologique, certifié AB.

 

 « La consigne chez Nicolas : c’est facile ! »

La consigne fait son retour aujourd’hui chez Nicolas. Dans un premier temps, ce sont quarante-six boutiques Nicolas qui sont concernées, à Paris. La consigne s’applique à une référence unique : la cuvée Côtes-du-Rhône Villages Vaison La Romaine Bio, dont 20 000 bouteilles sont proposées à la vente au prix unitaire de 6,75 €.

La mission du client est simple : après avoir consommé le vin, il lui suffit de rapporter la bouteille vide dans l’une des boutiques participant à l’opération … et c’est tout ! Nicolas se charge du reste. Après avoir été nettoyée et remplie, la bouteille sera à nouveau disponible chez l’un de ses cavistes.

S’il est préférable que les bouteilles soient rendues totalement vides et sans bouchon, il n’est pas nécessaire qu’elles soient rincées. Seul impératif : que le flacon soit encore habillé de son étiquette et/ou de sa contre-étiquette pour rester identifiable.

Au moment où le client rend sa bouteille vide, il peut choisir entre deux options : il peut soit récupérer la valeur de la consigne en monnaie (0,20 €), soit acheter une autre bouteille consignée sans avoir à payer de nouveau la consigne.

Agir pour demain en prenant part à l’économie circulaire : rien de plus simple !

 « Côtes-du-Rhône Villages Vaison-La-Romaine – vin Bio »

La bouteille consignée Nicolas est respectueuse de l’environnement, son vin certifié biologique AB aussi !

  • Appellation : dans le Nord du Vaucluse, en altitude, Vaison-la-Romaine fait le lien entre les Côtes-du-Rhône septentrionales et méridionales. Située sur un massif et entourée d’oliviers, toute l’appellation est cultivée en coteaux, entre 240 et 280 mètres d’altitude.
  • Chiffres clés appellation
    • Créée en 2016
    • 158 hectares
    • 6 088 hl produits
    • 2 cépages principaux : Grenache et Syrah
    • 6 caves coopératives
    • 12 caves particulières
  • Millésime : 2017

 Assemblage du vin : Grenache et Syrah

  • Notes de dégustation
    • La robe : rubis aux reflets pourpres
    • Le nez : fruité et floral avec des notes de violette, de coulis de cerises noires. Une légère pointe épicée et poivrée.
    • La bouche : équilibrée, avec des tannins ronds et enveloppés autour d’arômes de fruits noirs et d’épices. Une jolie finale franche et droite.
  • Suggestion d’accords met et vin : viandes rouges grillées, tian de courgettes, lapin grillé à la sarriette

 

« Nicolas réinvente la consigne : les informations pratiques »

 Où ? Chez 46 cavistes Nicolas parisiens. La liste détaillée des participants est à retrouver sur la carte interactive du dispositif

  • Quand ? À partir d’octobre 2018
  • Quelle bouteille ? Une seule bouteille bénéficie de la consigne pour cette première vague : la cuvée Côtes-du-Rhône Villages Vaison-la-Romaine – vin Bio, millésime 2017
  • Quelles quantités ? 20 000 bouteilles au total proposées à la vente
  • Quel prix ? 6,75 € la bouteille de 75 cl, avec 0,20 € de consigne en sus