Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

NICOLAS expose Nicolas Barral

publié le 13 mars 2018

En mars échappez-vous dans le GERS

publié le 13 mars 2018

LES VINISSIMES III

publié le 13 mars 2018

QUAND NICOLAS, LE CAVISTE HISTORIQUE, INVITE À DÉGUSTER SES VINS DE LÉGENDE DANS UN LIEU EXCEPTIONNEL

Pour les amateurs de vins, un moment unique a eu lieu le 8 mars, LA JOURNÉE des Vinissimes de Nicolas.

Comme chaque année depuis 3 ans, Nicolas aura marqué la mémoire et le palais de ses convives, par l’excellence des vins proposés et la présence des plus prestigieux châteaux et domaines viticoles.  Un moment d’exception qui aura permis aux amateurs de vins de déguster les plus grands crus de France mais aussi de découvrir des productions étrangères réputées tels les vins italiens Sassicaia et Antinori, ou de l’Australien Penfolds dont le vinificateur de la maison, Peter Gago, conforte année après année sa signature à ses cuvées, leur offrant puissance, équilibre et belle structure.

180308vinissimes102wPour les fidèles clients du caviste, ce rendez-vous est devenu un incontournable de la saison hivernale, leur offrant un moment d’exception où il leur est possible d’acquérir des vins fins, de rares millésimes de grands crus afin de reconstituer leur cave ou faire des cadeaux tout en bénéficiant d’une livraison au magasin Nicolas proche de leur domicile.

5 bonnes raisons de se rendre aux Vinissimes

 

  1. Un évènement œnologique exceptionnel dans un cadre luxueux

Les Vinissimes se déroulent sur une seule journée. Elle débute dès 11h pour se clore à 21h. A la différence des nombreuses manifestations et salons de vins, qui ont le mérite d’exister en France, cet évènement-ci est privé, uniquement réservé aux personnes sur invitation, inscrites via le site internet du caviste Nicolas ou auprès de leurs boutiques. L’autre exception de cette organisation celui d’un accueil professionnel très chaleureux dans le cadre prestigieux de la Maison des Polytechniciens à Paris, un ancien hôtel particulier construit en 1703 par François Duret, alors Président du Grand Conseil du Parlement de Paris et quelque temps plus tard propriété du célèbre Louis de Béchameil de Nointel, connu comme gourmet – la sauce Béchamel ‘‘sans le du nom’’ – et surtout comme amateur d’art éclairé. C’est au peintre Watteau qu’il confiera la décoration de son hôtel. Aujourd’hui encore on peut y admirer un superbe plafond peint.

180308vinissimes384wDès votre arrivée dans la cour de la magnifique bâtisse, les participants à l’évènement 2018 auront été accuei180308vinissimes240wllis par l’un des adorables triporteurs Lambretta vintage, portant encore à l’arrière le fameux logo rouge et blanc Nicolas.  Le petit véhicule, dont le bourdonnement caractéristique aura égayé les rues de la capitale, des années 50 à la décennie 80, a été entièrement restauré dans la région d’Eure-et-Loir et participe désormais à l’histoire patrimoniale du caviste.

Vous le retrouverez illustré dans la Vinothèque III, catalogue des grands crus qui retrace les moyens de transport du vin, du producteur au négociant et aux magasins de détail, mais aussi la chronique des petits véhicules de livraison à la clientèle. Le fruit de patientes recherches documentaires, dans les archives de la maison d’abord, mais aussi dans les bibliothèques techniques parisiennes et à la très riche fondation Marius Berliet de Lyon. Nous avons eu l’idée, qui devrait vous plaire, de traiter ces illustrations dans l’esprit de la bande dessinée réaliste, pour bien montrer les véhicules et les paysages, routes et rues, quais, scènes d’entrepôts et de garages, etc.

180308vinissimes003w
Nicolas Barral, un maître du genre, a su rendre comme nul autre l’ambiance de chaque époque. Gérard Merian a réalisé avec beaucoup de soin et de goût une mise en page qui, nous l’espérons, saura vous séduire. Le texte de Thierry Devynck, spécialiste de l’histoire de l’affiche et de l’art publicitaire, nous accompagne dans cette déambulation à la fois nostalgique et vivante où seul le son manque à l’appel.


  1. La présence des plus prestigieux châteaux et domaines viticoles au monde

 

Des dégustations à votre rythme

C’est un véritable délice de pouvoir choisir de commencer les dégustations avec un 1er cru classé de Sauternes, le château Rieussec 2009. Un très beau millésime pour l’appellation offrant une complexité intemporelle, un bouquet friand de nougatine légèrement vanillée et de fruits blancs. Une longueur suave et acidulée, un délice qui vous ouvre le palais pour affronter avec délectation la richesse des autres grands vins.

180308vinissimes139wSur plusieurs niveaux, plus d’une soixantaine de producteurs se tiennent à la disposition des convives pour leur faire déguster dans un environnement paisible, leurs gammes de vins servies à bonne température et fournir toutes les indications nécessaires à la connaissance et à conservation de leurs crus. Car grand nombre de ces bouteilles seront à garder au secret ou plutôt à l’ombre dans les caves.

Historiques fournisseurs de Nicolas, les plus renommés châteaux du Bordelais ont répondu présents. Parmi lesquels, les premiers crus classés, Château Lafite Rothschild avec la venue de Charles Chevallier, Directeur des Domaines Bordelais du groupe, qui fit part, à une assistance passionnée, de son expérience et de ses impressions sur les millésimes 2012 et 2014, deux années complexes. De même avec les Château Margaux, Château Mouton Rothschild, Château Haut-Brion et Château Yquem qui auront souhaité faire déguster avec simplicité et élégance aux amateurs leurs différents vins, un fait rarissime dans un salon œnologique. La complexité et la finesse de toutes ces cuvées en ressortirent magnifiées. Bien d’autres châteaux du Médoc ou des Graves vous emportent au cours de ce tasting time vers la découverte d’un savoir vinifier ancestral. Ainsi que dire de la dégustation d’un château Angélus grand cru de saint-émilion, premier grand cru classé A dont Hubert de Boüard aura su magnifier son terroir en réalisant l’incomparable millésime 2013, offrant à son vin à la fois in de la densité et des tannins d’une grande finesse ou bien d’un Château Canon, acquis en 1996 par la famille Wertheimer, propriétaire de la Maison Chanel et du château Rauzan-Ségla (Margaux, Deuxième Cru) dont le merlot révèle sur les récentes cuvées des notes fruitées et légèrement poivrées, tout en fraicheur et élégance.

Véritablement une rencontre de grand luxe.

180308vinissimes191w

  1. La possibilité de déguster et d’acheter les millésimes des plus grands vins et crus des différentes régions de France

 

Certes il y a Bordeaux mais les dégustations des Vinissimes font aussi la part belle aux autres régions de France. Cette année, un étage entier a été réservé aux grands crus de Bourgogne. Permettant à chaque participant de procéder à des comparaisons de vinification et d’élevage entre domaines viticoles et terroirs prestigieux. Des signatures identitaires d’une dizaine de maisons exceptionnelles que l’on a rarement l’occasion de déguster dans des conditions similaires.

La présence de la famille Drouhin avec sa grande variété de grands crus de la Côte de Beaune dont le célèbre Corton Charlemagne Grand Cru 2011, un chardonnay issu de la parcelle orientée vers l’est, Les Languettes, un vin élégant aux arômes d’agrumes et de fruits à noyau avec un léger soupçon de gingembre et de citronnelle. Une bouche soyeuse aux notes incroyablement fraiches et persistantes.

Autre rencontre exceptionnelle, celle offerte par le domaine du Clos des Lambrays en Côte de Nuits. Une propriété dont le vignoble d’à peine 8,66 ha, figure au palmarès très restreint des 33 Grands Crus classés de Bourgogne. On y produit l’un des plus grands vins rouges au monde issus 100% pinot noir. Autre dégustation à ne pas manquer sous aucun prétexte celle du domaine chablisien François Raveneau.  Les vins produits par les frères Bernard et Jean-Marie Raveneau sont considérés parmi les plus grands chablis par les experts du monde entier. Il est habituellement impossible de s’en procurer. Leur Grand Cru Blanchots 2016, l’un des vins les plus recherchés par les connaisseurs se révèle en bouche très droit, structuré, offrant une palette de saveurs finement marquées par un terroir composé de craie et de pierre calcaire. Sa puissance est étonnante.

 

  1. De pouvoir faire des découvertes œnologiques

 

Bien entendu, les vins fins d’autres grandes maisons ont suscité l’attention des participants. Les belles cuvées de Pouilly fumé et Pouilly sur Loire du très discret domaine Serge Dagueneau et filles dont la diversité des terroirs offre un éventail de sensations bien distinctes entre sauvignon et chasselas.

180308vinissimes178wPour les aficionados des territoires du Rhône ou du sud de la France, impossible de s’abstenir d’aller déguster les Châteauneuf du pape complexes et élégants du Château Mont Redon ou les vins de l’Abbaye de Lérins dont la salinité, la suavité du Mourvèdre Saint Lambert 2012 laisse espérer de grands moments de partage avec la savoureuse cuisine méditerranéenne.

  1. Un rendez-vous hédoniste qui peut vous faire gagner un séjour oenotouristique et des cadeaux surprises à inscrire impérativement sur vos agendas pour enfin trouver l’introuvable bouteille.

 

Cette journée très privée consacrée aux grands vins et aux crus de légende est à nouveau programmée pour 2019. Dès à présent il est fortement recommandé de s’inscrire en ligne pour avoir le privilège de recevoir son invitation à participer aux 4èmes Vinissimes du Caviste Nicolas.

Corinne Lefort