Tips du Caviste – La cuillère et le champagne !

publié le 3 juillet 2017

In Nico Veritas – Roland Topor

publié le 3 juillet 2017

LE FESTIVAL D’AVIGNON FÊTE SES 70 ANS

publié le 3 juillet 2017
Tips du caviste Juin
Nicolas_InNicoVeritas Roland Topor

6-26 JUILLET 2017 – 71e Édition

festival-d-avignon

Le vin mis en scène …. Il y a 2500 ans

Depuis 1947, année de la création du festival de théâtre d’Avignon par Jean Vilar, alors comédien et metteur en scène de renom et son ami, le poète René Char, la scène théâtrale aura servi la culture populaire mais aussi maintes fois rappelé, au travers de pièces contemporaines et de représentations inspirées du répertoire classique, la place du vin dans les œuvres théâtrales, notamment celles inspirées par les dramaturges de la Grèce antique, tel Euripide, auteur des Bacchantes, mais aussi en hommage à Thespis d’Icare, acteur et probable inventeur, vers 534 av. J.C, de la tragédie. Il aurait à son actif d’avoir été le premier à artiste à introduire des scènes dramatiques lors des Grandes Dionysie d’Athènes, fêtes grandioses dédiées chaque année au dieu du vin, Dionysos. Un autre lien historique plus circonstancié reliant le vin au théâtre est également rapporté par l’historien-géographe Hérodote dans son Histoire. Il y fait mention de l’usage d’offrir gratuitement du vin aux spectateurs au cours des représentations théâtrales afin d’attirer un public nombreux mais aussi de mettre en joie les plus récalcitrants des critiques et attirer ainsi le soutien de mécènes.

DionysosFigure décorative d’un masque de théâtre représentant Dionysos, terre cuite de Myrina, au Musée du Louvre,

470841Quelques millénaires plus tard, en cet été 2017, la coutume a évolué mais le vin y a toujours sa place. L’AOC Vacqueyras, depuis 20 ans fidèle partenaire du festival d’Avignon, renouvelle cette année encore son soutien et sa présence à l’évènement.

Vallée du Rhône Millésime 2007. Dégustation du millésime 2007 pour la presse spécialisée, du 26 au 28 mars 2008, à Avignon, France. / Vallee du Rhone Vintage 2007. Vintage 2007 tasting for trade press, march 26th to 28th 2008, in Avignon, France.

Plus de 150.000 spectateurs sont d’ores et déjà attendus dans la cité. Le plaisir d’y déguster des vins participe intrinsèquement aux soirées festives des représentations théâtrales officielles (le IN) et des rencontres impromptues (le OFF) organisées par des myriades de troupes et comédiens au fil des rues et places de l’ancienne capitale des papes. Pour les restaurateurs ou bistrotiers installés dans le cœur de la ville ainsi que pour les producteurs de vins du Vaucluse et de l’ensemble de la Vallée du Rhône, cette manifestation, mondialement reconnue, est l’occasion rêvée de promouvoir et faire découvrir au plus grand nombre de visiteurs, la production de leurs domaines.

 

472203476561476360476215

 

Mais parmi toutes les appellations incontournables de la région, les vins issus du célèbre terroir de Châteauneuf-du-Pape ont une place à part. On leur doit une attention toute particulière. L’appellation située à quelques 20 km de la ville, doit son existence, depuis le XIVe siècle, à quelques 9 vénérables et redoutables papes, représentants du dieu chrétien sur terre, obligés en ces temps reculés de quitter Rome, siège épiscopale de l’église catholique, devenue alors incontrôlable et dangereuse, théâtre de règlements de comptes sanglants entre grandes familles régnantes d’Italie réciproquement soutenues par le roi de France Philippe le Bel ou Louis IV, empereur du Saint-Empire Germanique.

 

Les vins des papes d’Avignon (1309 à 1403)

Lorsqu’au début du XIVème siècle la papauté s’installa en Avignon, il fallut localement organiser la nouvelle vie sociale et religieuse, veillant à l’approvisionnement régulier des mets les plus raffinés et des alcools. Neuf papes se succédèrent sur moins d’un siècle. Chacun marquant de son empreinte le choix des vins et liqueurs.

A la lecture des archives des comptes de la Révérende Chambre Apostolique, il apparaît que la consommation des vins à la Cour pontificale fut alors très importante. On l’estime à environ deux litres et demi par jour et par personne. À titre de comparaison les historiens évaluent celle des ordres monastiques à quatre-tiers de litres. Pour le poète humaniste Pétrarque, qui vivait alors en Provence, Avignon était devenue « la sentine de tous les vices »

Si certains des souverains pontificaux abusèrent de leur ministère d’autres contribuèrent simplement à la mise en valeur des terroirs.

pape clément ROUGE

Le premier d’entre eux, Bertrand de Got, devenu Clément V, avait été, bien avant sa nomination, un véritable connaisseur en vins. Alors qu’il était archevêque de Bordeaux, il avait donné l’ordre de cultiver la vigne en son domaine de Pessac, le futur Château Pape Clément.

Sacré en 1305, il reçut, en cadeau du roi d’Angleterre, vingt tonneaux de vin nouveaux. En 1309, parti s’installer dans le Comtat Venaissin, au pied du mont Ventoux, il y fera planter le premier vignoble pontifical.

Jean XXII

Jean XXII (fondateur du vignoble de Châteauneuf-du-Pape)

C’est son successeur Jean XXII qui, en 1317, avec l’aide de ses compatriotes de Cahors sera à l’origine du vignoble de Châteauneuf-du-Pape dont le vin peut encore être élaboré avec 13 cépages différents.

Le sol constitué de gros galets a la particularité d’emmagasiner durant la journée la chaleur dense du soleil et, la nuit venue, de continuer à diffuser alentours une forte température.

val joanis

Quant à Benoît XII, qui fera construire en 1335 le premier palais des papes, mais qui restera dans l’histoire pour avoir poursuivit les hérétiques albigeois, il s’adonnera sans vergogne aux vins de la rive droite du Rhône.

 

476324

 

En 1342, le nouveau pape Clément VI fêtera quant à lui son élection par l’achat de quinze tonneaux de vin de muscat de Lunel, de vingt-quatre de vin de Beaune et de Saint-Pourçain, considérés alors comme les crus les plus exclusifs de l’époque. Son train de vie, très éloigné de l’ascétisme des derniers papes du XXème et du XXIème siècle, fut celle d’un prince. Amateur du Vernaccia des Cinque Terre en Ligure, il aimait y tremper ses anguilles pour l’élaboration d’une sauce au vin.

Cinque Terre. Terroir du cépage Vernaccia en Italie.

Ses excès finirent par lui causer des crises de gravelle, des calculs rénaux, dont il mourut.

 

 

 

Innocent VI

Innocent VI

On doit aussi au pape Innocent VI d’avoir aimé et promu dès 1360 le vin blanc de Châteauneuf-du-pape en le faisant servir à la table pontificale.

Son successeur Urbain V qui souhaitait revenir à Rome comprit qu’il lui fallait changer les habitudes de surabondance des membres de sa cour. Il commença par menacer d’excommunication Jean de Bussières, abbé de Cîteaux, si celui-ci continuait à expédier du vin du Clos Vougeot en Avignon.

Il fut dit que les cardinaux refusaient de revenir en Italie de peur de manquer de vin de Beaune. Autre temps autres mœurs. Lorsque Pierre Roger de Beaufort devint Grégoire XI, sa première initiative fut celle de lever la menace d’excommunication. Les autorités de Cîteaux lui firent immédiatement porter trente queues de leur meilleur vin du Clos Vougeot soit trente fois 400 litres. Grandiose !

A partir de 1378, le pontificat va se diviser. Clément VII et Benoît XIII, dénommés antipapes, se font acheminer du vin de muscat depuis le territoire de Rivesaltes.

L’épopée papale et vineuse prend fin définitivement en France en 1414 lorsque les muscadières à Beaumes-de-Venise, terrasses entourées de murés complantées de muscats, ayant appartenu à la papauté, sont vendues au profit de l’épiscopat d’Avignon.  La tragi-comédie de l’histoir

472000

e des papes d’Avignon prenait fin mais laissait à la postérité un héritage viticole exceptionnel.

A découvrir chez Nicolas les Châteauneuf-du-Pape du domaine des Fines Roches

 

Corinne Lefort

Bibliographie à déguster :

  • Bernard Guillemain, La cour pontificale d’Avignon 1309-1376 — Étude d’une société. Éditions De Boccard, 1966

Hugh Jonhson, Une histoire mondiale du vin, Hachette, Paris, 1989.