Les Vinissimes 2017

publié le 21 mars 2017

Tips du Caviste – Carafer son vin

publié le 21 mars 2017

La Vinothèque II

publié le 21 mars 2017
image_chapo
Nicolas_TipsDuCaviste_06Avril
9 - 2016

 

Une fois n’est pas coutume, nous ne ferons pas rimer cette année « Avril » avec «fil» mais avec «ville». Quoi de plus logique que de faire appel à l’un des meilleurs peintres de paysage urbain pour évoquer l’histoire de nos chères boutiques et de leurs façades ?Mise en page 1

Lorsqu’il ouvrit l’épais dossier de documentation sur notre architecture, le regard de François Avril s’éclaira et nous avons compris que nous tenions l’homme de la situation, celui qui saurait aller « pour nous à la recherche de ces magasins disparus pour en réinventer la saveur spéciale…», car « Le magasin Nicolas n’est pas séparable de ce qui l’entoure; viennent avec lui la rue française, la civilisation du vin, la vie. » Sans qu’on le comprenne tout de suite, chaque détail est pesé dans ces images, de l’arbre dénudé sous la pluie glaciale à la robe de cette cliente des années 60, en passant par la DS qui stationne devant le dépôt Nicolas, moteur tournant, pour l’achat de dernière minute. L’artiste réconcilie dans son dessin ce qui s’oppose d’habitude : fantaisie et rigueur. Nous traversons ainsi presque deux cents ans de présence Nicolas dans le paysage.

Chacune des neuf façades remarquables reçoit l’empreinte de son époque et la marque en retour. Thierry Devynck, spécialiste de l’histoire de l’affiche et de l’art publicitaire, nous accompagne dans cette déambulation à la fois nostalgique et vivante. Texte et dessins se rejoignent dans ce catalogue pour rendre hommage aux merveilleuses fines bouteilles que nous avons élues et réunies en la circonstance. Ils montrent s’il en était besoin que Nicolas sait toujours célébrer les plaisirs et l’alliance de l’art et du vin.

Lors des Vinissimes 2017, les visiteurs ont reçu en avant-première la Vinothèque II.

Atelier-AVRILFrançois Avril trouve son inspiration dans les paysages de Paris, Bruxelles, Tokyo, New-York ou de Bretagne. Ses dessins paraissent régulièrement dans les colonnes de Libération, Lire, Challenge, The New Yorker et bien d’autres journaux. L’univers de la publicité lui doit des campagnes pour de prestigieuses maisons telles que Hermès, Chanel ou encore John Lobb. En 2012 et 2013, la Ville de Paris fait appel à lui pour la campagne de Paris Plages.