LES VINS EN MONTAGNE, RACLETTE ET VINS DE SAVOIE

publié le 1 février 2018

B COMME BONAPARTE

publié le 1 février 2018

La Chandeleur

publié le 1 février 2018
raclette_1
bonaparte
REP_10926_crepe_pomme_caramelbd

En février, à la Chandeleur faites sauter les crêpes
sans oublier de déguster cidres et vins étonnants

 

Mais qui a eu cette idée folle d’inventer la CHANDELEUR ? 

Ce refrain détourné d’une mélodie, en hommage à la chanteuse France Gall, nous convie vers une époque culinaire lointaine, bien antérieure à celle de Charlemagne, le prétendu inventeur de l’école. En réalité l’origine de la fête de la Chandeleur remonte au temps des Romains, avant l’arrivée des rois carolingiens, bien avant qu’elle ne soit reconvertit en fête religieuse chrétienne sensée célébrer la présentation de l’enfant Jésus au Temple, 40 jours après sa naissance, la nuit de Noël.

Le mot Chandeleur, provient du nom latin « candela » signifiant  « chandelle ». Février était le dernier mois de l’année chez les Romains, celui de la purification universelle. Durant la nuit du 2 février, on y organisait une festa candelarum, au cours de laquelle des processions, hommes et femmes flambeaux à la main, s’en allaient à travers les rues des cités de l’empire commémorer le dieu Pan, idole païenne de la Nature. Une autre version se réfère aux fêtes des lustrations que les mêmes Romains célébraient au début du mois de février pour honorer la Déesse des purifications, Fébrua (Fébruata), surnom de Juno, ou Junon, voulant par cette bénédiction bénéficier de la protection de la divinité, afin de protéger les champs et les troupeaux.

Ainsi, à la fin de l’empire Romain, en l’an 472 après J-C., en pleine période de réappropriation des fêtes païennes en célébrations chrétiennes, le pape Gélase Ier, aurait décidé de transformer la fête des chandelles en commémoration de la présentation de l’enfant Jésus au Temple. Comme pour l’usage antique on donnera à bénir les chandelles allumées et déposées à l’église assurant aux paysans convertis de bonnes semailles pour l’année à venir.

Mais Pourquoi mange-t-on des crêpes à la Chandeleur?

Entre superstition et usage charitable.  Pièce d’or et crêpe.

Rondeur du soleil et de la crêpe, cercle dorée de la pièce….

Avant le Ve siècle, la forme et la couleur jaune de la crêpe auraient évoqué le soleil enfin de retour après la nuit de l’hiver. Les chrétiens reprennent à leur compte, la tradition paysanne existante qui contraint les paysans à faire des crêpes à la Chandeleur faute de quoi leur blé sera mauvais. D’où l’expression « Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la chandeleur ». 

Ainsi les hommes et les femmes des campagnes soucieux d’obtenir d’abondantes récoltes, confectionnaient avec la farine excédentaire des crêpes, symbole de prospérité pour l’année à venir. Symboliquement il convenait de faire sauter la première crêpe de la main droite en tenant une pièce en or dans la main gauche. La crêpe contenant la pièce d’or à l’intérieur, était ensuite déposée sur le dessus de l’armoire de la chambre où elle demeurait jusqu’à la Chandeleur suivante. La pièce récupérée était ensuite charitablement offerte au premier pauvre que l’on rencontrait.

Mais il existe également une deuxième version concernant la tradition des crêpes. Il semblerait que pour remercier les pèlerins qui se rendaient à Rome pour y déposer leur cierge pour la Chandeleur, le fameux pape Gélase 1er, leur aurait fait distribuer des crêpes…

Une longue épopée historique qui donnerait presque soif

Alors que boire pour accompagner les crêpes ?

Cidres et poirés se conforment parfaitement à la tradition, mais pourquoi ne pas oser l’étonnante association gustative avec vins blancs et rouges de Loire ou bien Porto.

Sur les crêpes sucrées

548

Un cidre breton Ecusson Cidre de récoltant Brut ou un poiré fermier bio de Normandie du Domaine Olivier seront exemplaires.

Mais surtout laissez-vous tenter par un vin blanc AOP Coteaux du Layon 2016 Bonnamy. Un mariage tout en douceur avec des crêpes fourrées à la compote de pommes que révèlera le cépage chenin.

408

Pour changer de couleur, il vous faudra impérativement choisir un cabernet d’Anjou, celui d’Étienne Nicolas 2015 s’alliera avec gourmandise aux crêpes gorgées de confitures de fraise et framboise.

Pour les amateurs de crêpes au chocolat noir, cette fois-ci uniquement réservées aux adultes, ils ne manqueront pas d’être surpris par l’union subtile du cacao  avec un porto Sao Pedro das Aguias de 1O ans d’âge. Un vrai bonheur.

 

Recette de la pâte à crêpe pour la Chandeleur

Proportions : pour une quinzaine de crêpes :

250 g de farine, 50 cl de lait, 25 g de beurre, 3 œufs, 1 cuillère à café de sel fin, 2 cuillères à soupe de sucre en poudre  et 1 cuillère à soupe de calvados ou rhum (facultatif).

Préparation

Mettre la farine dans un saladier. Creuser au centre un trou formant un puits. Y verser la moitié du lait. Mélanger en ramenant peu à peu la farine, depuis les bords vers le milieu.

Ajouter les œufs sur la farine en remuant sans arrêt pour les incorporer au fur et à mesure. Incorporer  le beurre fondu. Puis le sel et facultativement le sucre. Continuer à remuer jusqu’à obtenir une pâte parfaitement homogène. Verser progressivement le reste du lait sans cesser de remuer avec un fouet pour éviter la formation de grumeaux. La pâte doit être lisse et fluide, mais pas trop liquide. Couvrir avec un linge. Laisser reposer 2 heures à température ambiante. Cuire les crêpes à feu vif dans une poêle pendant 1 mn environ de chaque côté.

 

et sur les crêpes salées et galettes au sarrasin ?

Les cidres bien entendu, mais aussi selon le fourrage de la galette bretonne, œuf, légumes cuits ou fromages fondus, un Saumur brut Royal Marquissac, servi à 7-8˚c,  apportera par son assemblage de sauvignon blanc, chardonnay et chenin, la fraicheur et la complexité requises pour  apprécier un tel mets.

Mais s’il fallait ne privilégier qu’une seule crêpe salée au dîner, celle contenant de la charcuterie, lancez-vous avec un verre de Sancerre rosé Les Champs Clos AOP 2016. Le mariage sera assurément réussi.

Immagini 760

TRÈS BONNE CHANDELEUR

Et n’oubliez pas d’allumer une chandelle et de faire sauter un Louis d’or….

Corinne Lefort