Tips du Caviste – Réutiliser le vin en cuisine

publié le 9 décembre 2016

Club des Vins x Atelier Vins et Chocolats chez EdwarT

publié le 9 décembre 2016

ABÉCÉDAIRE des régions – L’Alsace

publié le 9 décembre 2016
nicolas_tipsducaviste_08nov
Nicolas_Edwart_Revolvr
nicolas_abecedaire_alsace_v2

Sàlü bisàme* ! Aujourd’hui on vous emmène en Alsace ! 

En Alsace, les vins doivent principalement leur nom aux cépages. Ils offrent aux amateurs un cortège de ravissements gustatifs avec une gamme unique qui se déploie des vins les plus secs et légers aux plus opulents et corsés.

 

Bäckeoffe : Plat traditionnel composé de pommes de terre, de légumes et d’un assortiment de viandes d’agneau, de bœuf et de porc. Il est mariné pendant 24 heures dans du vin blanc… d’Alsace évidemment !

Choucroute : La Sürktrüt (littéralement herbe aigre en alsacien) est un plat typiquement alsacien. Et pour cause, l’Alsace est la première productrice de chou à choucroute ! Au fil des siècles, la recette originelle de chou fermenté a été agrémentée de pommes de terre et de charcuterie. Vous pouvez l’accompagner d’un Riesling qui lui apportera fruité et fraîcheur !

Flammekueche ou Tarte flambée comme on dit en Alsace : La tarte flambée alsacienne a une origine paysanne, initialement élaborée à partir de reste de pâte de boulanger et de lait caillé, elle est cuite à la flamme puis partagée avec toute la tablée. Savez-vous à quoi on reconnait un bon Alsacien ? Il mange sa tarte flambée roulée et avec ses doigts !

Gewurztraminer : Ce cépage qui signifie « épicé » est reconnu pour ses notes de fruits exotiques, de fleurs et d’épices. Très apprécié pour son exubérance aromatique il s’accorde très bien avec un munster pour un accord de caractère 100% local !

Glühwein : C’est comme ça qu’on nomme le vin chaud ici en Alsace. Il est composé de zestes de citron et d’orange, d’un bâton de cannelle, d’un clou de girofle, de gingembre émincé, de noix de muscade, de beaucoup de sucre et d’une bouteille de pinot noir. A réserver pour les soirées d’hiver !

Mannele : Signifiant petit bonhomme, ces pains au lait en forme de petit bonhomme préparés par les boulangers alsaciens et mosellans pour la Saint-Nicolas envahissent les marchés à l’approche des fêtes. À déguster avec un bon verre de vin chaud !

Pinot noir : C’est le seul cépage rouge autorisé en Alsace, venu de Bourgogne il occupe aujourd’hui 10% du vignoble. Une spécialité incontournable de la région pour les amateurs de gibier, le civet de lièvre au pinot noir ! À déguster légèrement rafraîchi (13°C)

Riesling : Cépage rhénan par excellence, le Riesling est réputé pour sa vivacité et sa fraîcheur qui s’accompagne de puissance et parfois d’un gras qui en font un véritable vin de gastronomie et de garde. Il sera votre meilleur allié pour accompagner vos poissons et crustacés !

Sylvaner : Ce cépage originaire d’Autriche produit des vins toujours légers, fruités et assez vifs. Ils accompagneront à merveille une tarte flambée !

Vendanges tardives : Ou « spätlese » pour les intimes. Mention indiquant des raisins cueillis en sur-maturité (généralement en octobre), conférant un goût moelleux incomparable. Les vendanges tardives de Gewurztraminer et de Riesling sont élaborées à partir de cette technique.