Tips du Caviste – Apogée et Longévité

publié le 2 février 2017

In Nico Veritas – Paul Claudel

publié le 2 février 2017

ABÉCÉDAIRE des régions – Jura & Savoie

publié le 2 février 2017
Nicolas_TipsDuCaviste_19Jan17
Nicolas_InNicoVeritas_PaulClaudel
Nicolas_ABECEDAIRE_JuraSavoie

À l’occasion des vacances d’hiver, Nicolas vous propose cet abécédaire de la Savoie et de la Franche-Comté. Entre montagnes enneigées et bons petits plats traditionnels, ces deux régions ne manquent pas d’authenticité et de générosité. Rendez-vous dans ces contrées où comme on dit là-bas : « Le pain et le vin sont le commencement d’un grand festin ! »

 

Biscuit de Savoie : Gâteau élaboré à partir de fécule de maïs et de zeste de citron, il sera parfait accompagné d’un blanc pétillant !

Chartreuse : 130 plantes sont nécessaires à l’élaboration de cette liqueur. Elle vieillit longuement en foudres de chêne dans les plus grandes caves à liqueur du monde. Aujourd’hui, toujours fabriquée par les Pères Chartreux, la Chartreuse n’est pas seulement la terre de la liqueur : on y cultive aussi sur ses contreforts, des Vins de Savoie, dont plusieurs AOC.

Fondue savoyarde : Plat suisse à l’origine, la fondue s’est popularisée en Savoie dans les années 1950. Elle est préparée à partir de beaufort, de comté, de tome de Savoie et de reblochon, d’ail, de noix de muscade, et de deux verres de vin blanc (de la région de préférence) !

Louis Pasteur : Né à Dole, le chimiste est considéré comme le père de l’œnologie, en travaillant notamment sur la fermentation alcoolique, il est également à l’origine de nombreux travaux de recherche sur les maladies de la vigne. On lui doit notamment sa célèbre citation : « Le vin est la plus saine et la plus hygiénique des boissons ».

Mondeuse : Cépage rouge de Savoie, il donne un vin coloré, solide, aux arômes de fraise, de framboise et de cassis. Vous pouvez le déguster avec une saucisse de Morteau !

Mont d’or : Sept litres de lait sont nécessaires pour fabriquer un kilo de ce fromage franc-comtois ! Il peut se déguster aussi bien froid avec du pain, que chaud avec un verre de vin d’Arbois !

Raclette : Dans le temps, ce plat suisse consistait à faire chauffer une demi meule de fromage et d’en racler le fromage fondu, aujourd’hui dès que le froid de l’hiver approche, cela réveille en nous de grosses envies de fromage fondu et les raclettes party entre amis se font de plus en plus nombreuses. La Roussette et le Mondeuse seront vos meilleurs alliés lors de ces soirées !

Savagnin : Aussi appelé Traminer, ce cépage d’origine germanique résiste à la pourriture grise et permet la confection de vin jaune. À déguster avec un poulet aux morilles, une spécialité jurassienne !

Vin de paille : Les raisins du vin de paille subissent le passerillage : ils sont séchés pendant l’hiver sur des clayettes (traditionnellement un lit de paille, d’où le nom du vin). Une fois flétris, ils sont pressés pour donner un vin liquoreux aux arômes de fruits confits. Les vins de paille se marieront très bien avec des fromages à pâte persillée ou une tarte aux noix !

Vin jaune : Le vin jaune est un vin élevé sous un voile de levures pendant six ans. Caractérisé par sa robe or et ses notes de fruits secs et de noix, il comporte trois appellations : Arbois, Château-Chalon et Côtes du Jura. Vous pouvez conserver un vin jaune très longtemps, et ainsi le garder pour de grandes occasions ! A déguster avec un vieux comté : une merveille pour les papilles !